Voici quelques textes que j’ai écrit ces derniers temps.

Artistes interprètes, amis compositeurs, n’hésitez pas à me contacter pour d’éventuelles collaborations : contact@aurelielaffont.com

Carnaval

Un tout petit appart

La vue de Montmartre

Un métro qui déborde

Un pick-pocket à bord

Une brasserie trop bruyante

Une cliente un peu chiante

Un enterrement de vie de garçon

Des femmes a poils engagées

Un whisky sans glaçon

Une capote usagée

La queue pour un concert

La queue pour boire un verre

Un trop plein d’escaliers

Une écharpe oubliée

Un homme qui te suit

Un autre verre de whisky

Un verre de vin rouge

Un baiser sur la bouche

Une alliance dans ta poche

Un accident dans une Porsche

Un chanteur au cimetière

Un bar dans la rue derrière

Allez encore un whisky

Un homme mais c’est qui ?

La sirène de l’ambulance

Le moulin qui s’en balance

Deux touristes en calèche

Un parisien qui se dépêche

Des pavés sous la pluie

Un homme est ce que c’est lui ?

Un guitariste sans abris

Un sans abris sans habit

La chaleur d’un whisky

Cet homme Putain c’est qui ?

Un conducteur qui klaxonne

Des amoureux qui bouchonnent

Un homme qui aime faire la fête

Un pigeon qui défèque

Une femme aux cheveux longs

Et une autre en talons

Ah c’est un homme pardon

Non ce n’est pas le carnaval

Mais c’est juste Pigalle

 

Amor
Couplet 1 :

J’ai des souvenirs à vendre

j’en veux plus t’as cas les prendre

Connasse t’as cas prendre ma place

Tu verras très vite on s’en lasse

Faudrait pas qu’tu crois

Que jsuis jalouse de toi

Refrain :

C’est la vie amor

C’est la vie amor

Jusqu’à ce que la mort nous sépare

C’est la vie amor

C’est la vie amor

Jusqu’à ce que l’amour nous répare

Couplet 2 :
Ton nom m’est enfin inconnu

Tes traits, ton rire j’m’en souviens plus

J’en ai trouvé bien des amants

Pour faire renaître les sentiments

Faudrait pas qu’tu crois

Que jpense encore à toi

(Refrain)

Plus rien ne me désarçonne

Pas même mon Téléphone qui sonne

De toute façon c’est jamais toi

Sûrement ma mère comme à chaque fois

Faudrait pas qu’tu crois

Que j’me sens seule sans toi

(Refrain)

Pont :
J’ai beau chercher encore

Je n’me heurte qu’à des corps

J’ai beau chercher encore

Je n’me heurte qua des portes

J’ai du perdre la flamme dans mes litres de larmes

J’ai du perdre mon âme, tes adieux sont des armes

(Refrain)

Insomnia

Couplet 1 :

La nuit transperce mon sommeil

Il est 4h je veille

J’endure les secondes qui s’expirent tout en douceur

J’ai pas dormi, bientôt 5h

J’ai accroché mes sentiments sur des feuilles de papiers

Des taches et des ratures que je n’ai jamais su confier

Des notes et des soupirs que je n’ai jamais su crier

Refrain :

Je me tourne et me retourne

Toujours en quête d’âme et d’amour

Et puis le temps s’essouffle

Et mes pensées se troublent

Soudain mon lit me semble immense

Et je me perds dans mon errance

Quand prime le silence

Et ta fidèle absence

Couplet 2 :

Les yeux noyés dans le plafond

J’endure les secondes qui s’écoulent tout en douleur

Le jour se lève je me morfonds

J’endure la vie celle qui s’écroule tout en douceur

Attachée à des rêves que je murmure tout bas

Des attentes et promesses qui ne survivront pas

Quand l’ombre et le temps pressent et prennent le pas sur moi

(Refrain)